Comme plusieurs d’entre vous l’ont déjà observé, j’ai mis en ligne dernièrement un tout nouveau site internet.

Nouvelle image, nouveaux textes, nouvelle énergie ! J’ai eu besoin pendant ces deux mois de travail, d’écriture et de moments d’introspection de faire le point. De me regarder dans les yeux, au travers d’un regard neuf, avec patience et douceur. Et que de découvertes j’ai faites… tantôt avec peur et hésitation, et tantôt avec calme et sérénité. Et oui, je suis humaine, moi aussi!

Mais avec du recul face à ce début d’année 2017 (ou finale de 2016 durant la période de l’Hiver, selon d’autres), j’ai découvert une facette de moi qui m’était restée inconnue jusqu’à ce jour… celle de découvrir qui je suis au travers de MES yeux.

J’ai pris le temps de relire tous les textes que j’avais écrits, de les mettre au goût du jour, de voir tout ce que j’ai fait depuis toutes ces années (personnellement et professionnellement) et de constater que J’EN AI FAIT DES CHOSES dans ma vie… jusqu’à aujourd’hui!

Certaines personnes ont le réflexe de dire de ces gens qui font le tour de leur vie, au travers de photos et de souvenirs du passé : «Pour moi, ils sentent leur mort approcher…»!

C’est ce que moi j’appelle «mouruer», c’est plus doux comme expression que «mourir» (sourire). C’est en fait renaître à ce qui est, tout simplement. Mais pour se transformer ou «passer à autre chose», cela prend du temps, de la patience et de l’Amour… tout cela avec douceur.

Cela a été «mon» début d’année, et j’avais le goût de vous le partager. De plus, l’inspiration du moment m’a permis d’écrire le texte qui suit.

À vous, pour vous, je vous remercie de faire partie de ma vie. Bonne lecture!

fleur

Pour plusieurs d’entre nous, l’année 2016 tire à sa fin «finale» avec un sentiment d’avoir passé depuis plusieurs mois au travers d’un tsunami, ou du moins d’une période avec de grands vents, des secousses sismiques intérieures, sans trop savoir quand et comment cela allait finir… Et on est loin de l’expression «vivre une tempête dans un verre d’eau». Vous vous reconnaissez?

Au tournant des années 2000, dans plusieurs méditations canalisées, il a été souligné que certaines personnes avaient prédit pour les années à venir un tollé de catastrophes, les unes plus troublantes que les autres avec son lot de raz-de-marée, tremblements de terre, sans oublier les incendies menaçants et les tsunamis gigantesques semant la destruction sur leurs passages…

Et nos chers Messagers d’Amour de répondre avec sensibilité et délicatesse : «et si vous pouviez considérer qu’il soit possible que «ces» soi-disant catastrophes ne soient pas annoncées que pour votre monde extérieur, aux yeux de tous et chacun, mais bel et bien vécues à l’intérieur de vous». Et si c’était cela la fin du monde…. Oups, la fin d’un monde?

Et oui, l’année 2016 (vibration 9) annonçait avec elle le changement, la fin d’une chose afin que du nouveau puisse renaître. L’urgence de voir ce qui a besoin d’être changé – la mort pour une renaissance… Et que dire de la QUANTITÉ de personnes qui nous ont quittés depuis ces dernières années… qui ont laissé cette vie derrière eux, quelques fois sans regret, libres de tout attachement, désireux de rendre grâce à cette vie terrestre qui les ont tantôt malmenés et qui les ont rendus si heureux à d’autres moments… Un mot qui résume bien tout ceci: GRATITUDE. Mais ce n’est pas la majorité des personnes, croyez-moi!

Ces mêmes personnes décédées, tout comme vous et moi, ont le besoin ou le désir d’être heureux, en paix, bien tout simplement… mais pour cela, il est nécessaire même pour ceux qui nous ont quittés (et oui, c’est bien une réalité!), de faire un bilan, une mise au point sur ces principaux évènements qui ont été vécus jusqu’à maintenant. Bien sûr, vous pouvez tous être tentés de jeter un regard sur ce qui a été bouleversant, troublant, qui vous ont blessés ou attristés…

Mais ce n’est pas le but de ce rendez-vous avec soi! L’humain en général a l’habitude de rester troublé sur ce qui l’a malmené. Certains auront le réflexe de vouloir tout oublier… et d’autres s’en souviendront jusqu’à la fin de leurs jours… STOP! On reprend du début, si vous le voulez bien!

Lors d’un moment de méditation de groupe, nous crûmes bon de demander « à nos amis guides » de nous montrer sur quoi nous devrions travailler pour le bien de notre évolution. Voici la réponse : «Vous n’avez pas à travailler sur quoi que ce soit. Vous n’avez pas à vous acharner pour changer quelque chose qui se trouve en vous. Vous n’avez qu’à mettre l’emphase sur qui est déjà en vous, ce que vous trouvez beau, ce qui fait partie de vous et que vous aimez dans votre vie. Prenez le temps de nommer, de voir vos qualités, vos forces, vos talents… vos acquis matériels et personnels.»

«Cessez de voir seulement ce qui cloche, ce qui est manquant, ce qui vous trouble. Bien sûr qu’il est nécessaire d’identifier ce qui a besoin de changer, mais faites-le avec douceur, avec délicatesse, avec respect et avec amour. Pour vous, comme pour les autres».

2017 est attendue par plusieurs avec enthousiasme et espoir. Certains affirment même que l’année 2017 SERA LEUR ANNÉE! «Que vos vœux soient réalisés»! Mais il pourrait en être autrement pour d’autres s’ils choisissent encore et encore de continuer à trouver «la bibitte noire» en tout. De vibration «1», 2017 – l’année de tous les possibles – nous renvoie à nous-mêmes.

Que veut dire pour moi «être heureux»?

Suis-je vraiment prêt à être heureux?

Le Bonheur, me fait-il peur?

Êtes-vous de ceux qui affirment: «Être heureux – cela coûterait plus cher»!

La vibration du «16» dans l’année 2016 suggérait le thème de la Tour ou Maison-Dieu dans le Tarot – ce qui contribuait à nous permettre de «nous» libérer de liens karmiques personnels et/ou familiaux. De nature plutôt foudroyante, cette carte nous rappelle que les évènements pouvaient arriver rapidement, et qu’il était possible de se sentir bousculés, déstabilisés… c’est le but de la carte XVI: des libérations en vue!

La vibration du «17» dans l’année 2017 est quant à elle plus douce et harmonieuse. C’est L’Étoile dans le Tarot, appelée également le «porte bonheur»! C’est cette carte qui nous invite à ouvrir bien grands les bras pour accueillir ce que «notre» Étoile souhaite bien nous offrir. Sans effort, le cœur et les bras grands ouverts ! Rien à faire ? C’est un euphémisme… beaucoup d’efforts et de dégagements ont été faits pendant ces seize étapes précédentes… (toujours en référence avec le Tarot).

Tiens, tiens, un heureux hasard vous croyez? Bien sûr que non, tout est parfait dans le grand plan! C’est bien connu!

Alors si la vibration du nombre «17» est remplie de promesses et d’espoir, et que l’énergie de l’année «1» (addition de 2 + 0 + 1 + 7 = 10 = 1) nous rappelle le moment d’un nouveau départ, il y a lieu de faire l’effort pour que cette année soit mémorable… positivement.

À l’arrivée du Printemps d’ici quelques jours, nous sommes invités à renaître, à laisser ces souvenirs douloureux, ces manques et ces tristesses être reconduites avec douceur et sérénité… car rappelons-nous que c’est grâce â ces « épreuves » que nous sommes devenus la personne d’aujourd’hui.

fleur

J’ai souhaité écrire ces quelques lignes, car ces mots sont également le reflet de ce que j’ai vécu depuis ces dernières neuf années. Tout dernièrement, certaines circonstances m’ont «obligée» à faire le tri de mes pensées, de mes objets personnels, de certaines amitiés… J’ai éliminé plusieurs de ces choses superflues que j’ai traînées derrière moi sans penser que cela m’affectait autant…

On peut alors avoir l’impression de perdre, de se déposséder de quelque chose… mais j’ai choisi plutôt de voir que je me libérais, que j’éliminais quelques kilos en trop (et non perdre des kilos… sourire), que je faisais le grand ménage de mon intérieur… et de mon extérieur. Les deux allant ensemble!

Dehors les doutes, les manques de confiance, les larmes de solitude et de tristesse, les injustices et les trahisons… Merci d’avoir fait partie de ma vie!

Aujourd’hui, je choisis d’être heureuse, de m’accorder le droit de rayonner de joie et de bonheur et c’est grâce à tout ce qui a été que je deviens celle que je suis aujourd’hui… et demain… et après-demain…

Une phrase que je me répète à l’occasion, quand j’en ressens le besoin: «À tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux». Émile Coué, un psychologue français a écrit cette phrase inspirante au tournant du dernier siècle. Je vous la partage, pour vous en servir si vous le désirez!

Nous avons tous des peurs, des pensées limitatives, des réflexes d’humain (sourire), mais il est divin de nous rappeler que nous sommes venus expérimenter le dépassement et l’Amour sous toutes ses formes, jusqu’au jour où nous retournerons à la Source, convaincus que l’Amour rend toute chose possible.

Je nous souhaite un Printemps fleurissant, gage d’une transformation intérieure qui ne demande qu’à se dévoiler. Et vous, quelle est la fleur qui vous inspire? Devinez quelle est la mienne…

Je nous aime!

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X