décès

Un grand merci du fond du cœur!

Vous étiez vraiment très nombreux et nombreuses à nous témoigner, à moi et à ma petite famille, beaucoup d’amour, de chaleur humaine et de délicates attentions à notre égard, autour du décès de ma mère survenu il y a quelques semaines. Pour cela, nous vous remercions du fond du cœur. Au travers des passages de la Vie, il fait toujours grand plaisir de se voir entouré et de se rendre compte toute l’importance de l’Amour dans chacune de nos vies.

mami-lazureAprès une brève maladie qui avait beaucoup diminué sa qualité de vie ces derniers mois, ma mère Aline s’est endormie paisiblement dans la nuit du 24 février, à l’âge de 83 ans.

Elle nous laisse le souvenir d’une femme dynamique, volontaire et enjouée, qui par sa présence d’esprit, ses paroles et sa personnalité, a su être aimée et appréciée par de nombreuses personnes, ami(e)s, connaissances, membres de la famille, et en tant que mamie et maman.

À sa façon bien personnelle, elle a fait une différence appréciée dans chacune de nos vies. Elle est maintenant heureuse et sereine face à la nouvelle Vie qui s’offre à elle. Vous avez été plusieurs à me demander une copie du texte que ma mère a choisi de livrer en témoignage personnel face à son passage dans l’autre Vie, alors le voici. Il s’agit d’un texte transmis et canalisé deux jours après son départ.

bande

À l’aube d’une nouvelle vie, je tenais à vous offrir un dernier témoignage. Il est encore un peu tôt pour je puisse vous dévoiler tout ce que j’ai découvert jusqu’à maintenant, mais je tenais à vous confirmer que je suis bien, et surtout libérée des souffrances que mon corps physique m’a fait vivre depuis plusieurs années.

Je suis surtout heureuse de m’être bien rendue… je me considère en ce moment comme en vacances, moi qui a toujours aimé voyager ! Je savoure chacun des instants de liberté, délivrée de ces tortures que mon corps, m’a tant fait vivre.

Il n’est pas encore venu le temps de tout découvrir sur ces souffrances, car je choisis de me gâter et de profiter de la compagnie de ceux et celles qui m’ont précédée. Et quel accueil ce fut, mes amis ! Tout cet Amour qui m’attendait… Je suis surprise de voir qu’autant de gens m’ont aimée et appréciée, tant parmi vous chers amis, que parmi ceux et celles qui sont venus m’accueillir au seuil de la Grande Porte.

C’est ainsi que l’on nomme le seuil de la Vie après la Vie. Mais, sachez que j’ai appris quelque chose. Afin de franchir cette Grande Porte, il n’y a qu’une seule et unique condition : avoir le coeur bien ouvert, pour recevoir et donner cet Amour si grand, et pour cela, j’ai dû pardonner.

J’étais choquée de ne pas pouvoir poursuivre mon chemin sur terre, moi qui rêvais de vivre encore des moments heureux. Mais après avoir bien réfléchi à la qualité de vie qui m’attendait, j’ai choisi de quitter. Je suis en paix avec mon choix. Bien sûr, pour arriver à cet état de sérénité et de paix, j’ai eu besoin de me regarder et de voir avec les yeux du coeur comment j’avais agi durant certains instants de ma vie. Je dois avouer que je n’étais pas si fière de moi.

Maintenant je le vois, et je constate que j’ai été longtemps dure et exigeante envers moi; donc il était normal que je le sois envers mes proches. On m’a même enseigné que j’avais traité mon corps de la même façon, c’est ce qui explique qu’il a montré des signes de fatigues et de rigidité ces dernières années.

En regardant le film de ma vie, ce qui m’a sauté aux yeux, c’est que j’ai été très souvent joyeuse, heureuse, aimant jouer et rire… mais plus souvent qu’autrement, j’ai aussi laissé l’anxiété, la nervosité et les peurs prendre le dessus. Finalement, je me suis vue triste et frustrée de vivre ainsi toutes ces années. Que de gâchis ! Si j’avais pris le temps de m’écouter, de regarder les choses telles qu’elles étaient, cela aurait été différent, c’est bien certain.

Mais ce que je retiens de mon séjour sur terre, c’est que j’ai voulu tant aimer l’homme de ma vie, pour qu’il soit heureux et qu’il m’aime encore plus… que je me suis mise de côté. Je réalise dans les faits que j’ai manqué d’amour envers moi-même.

Je ne m’étais pas rendue compte que j’avais laissé la morosité, la colère et les frustrations prendre le dessus sur la joie de vivre qui m’a si longtemps habitée. Bien sûr, il m’arrivait d’être « peppée », de faire des blagues et d’aimer rire… le plus souvent devant les gens, ceux qui ne connaissaient pas vraiment ce côté de moi. Moi seule et mes proches, savons combien de fois je me sentais si seule et triste de me voir abandonnée. J’ai même répété à plusieurs reprises ces derniers mois que je pensais que mes Anges, eux aussi, m’avaient laissée tomber !

Au seuil de mon départ, j’ai été entourée de gens qui m’on donné de l’amour, qui ont pris soin de mon corps, et cela a fait du bien à mon âme. Eux aussi étaient des Anges. C’est tout cet amour que j’ai reçu avant de quitter mon corps,
qui m’a permis d’ouvrir mon coeur, de laisser pousser mes ailes et de retrouver la liberté à laquelle je rêvais depuis si longtemps. Juste avant de partir, je me suis rappelée que j’avais un jour rêvé que je me retrouvais au ciel, accompagnée d’un Ange à mes côtés… et je me souviens avoir dit dans mon rêve que je sentais que j’allais aimer cet endroit et que j’allais m’y sentir bien.

Et bien cela est maintenant ma réalité. Je n’ai plus mal. Je suis libre, et c’est bien ainsi !

Mes ami(e)s, vous qui êtes témoins de ces paroles, je vous remercie de m’avoir permis de me sentir aimée, appréciée et surtout je souhaite vous rappeler qu’il est important que vous viviez chacun des moments de votre vie, comme si c’était la dernière fois. Vous prendrez alors le goût de vivre intensément, de dire à ceux qui vous entourent que vous les aimez, mais surtout, ce que je sais maintenant, c’est l’importance d’avoir de la gratitude face à ce qui nous arrive dans la vie. J’ai manqué de gratitude bien souvent, je le sais maintenant. Je me pardonne, mais si j’avais su, j’aurais fait les choses autrement. Sachez que je suis bien entourée et que j’ai confiance à la suite de ma nouvelle vie. Je vous remercie, et je souhaite vous dire « que c’est beau la Vie ».

Je vous aime tendrement,

Aline
xxx

peinture-aline

La petite fille cognant à la Grande Porte

tableau peint par ma mère Aline il y a quelques années – mon préféré !

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X