printemps

Avez-vous mis le nez dehors ces derniers jours? Ça sent le Printemps!!! Et oui, tous les premiers signes sont présents : les chauds rayons du soleil qui réchauffent les visages plus souriants, la neige qui commence à fondre et qui laisse derrière elle des ruisseaux d’eau partout dans les rues et dans les sentiers, les oiseaux qui recommencent à chanter avec cœur, sans oublier que nous avons tous changé l’heure de nos montres tout dernièrement. C’est fait, le Printemps arrive à grands pas!!! « Il était plus que temps », diront certains, et d’autres commenteront que chaque chose a sa raison d’être; c’était l’Hiver, c’est maintenant le temps du Printemps, point.

Mon grand-père nous rappelait souvent, à la venue de la saison du renouveau que l’air que l’on respire sent le «sucré», comme si tous les érables choisissaient de nous taquiner les narines pour nous rappeler que le Printemps rime aussi avec le magnifique sirop d’érable! Et c’est vrai! Profitez d’une journée plutôt ensoleillée, et respirez avec votre nez l’odeur magique du Printemps… vous verrez, ça sent vraiment le «sucré»… c’est si réconfortant. Merci la Vie!

Qui dit Printemps, dit aussi Pâques, cette fête qui signifie «passage». Et plusieurs d’entre nous, vous l’aurez remarqué, avons vécu beaucoup de choses importantes depuis plusieurs années. Depuis le début des années 2000, notre vie a basculé, sinon grandement évolué. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts toutes ces années, et plusieurs d’entre nous sommes prêts à faire le grand saut pour apporter dans chacune de nos vies de la beauté, de la joie, de l’Amour et tout plein de belles et heureuses choses que nous souhaitons vivre. C’est un peu ainsi notre façon de choisir de nous créer un Paradis sur Terre.

Et qui dit «eau», ne parle pas que d’eau d’érable, mais aussi de « l’Eau de Pâques », cette eau énergisante que plusieurs recueillent le jour même de Pâques tout juste avant que le soleil se lève. En fait, cette eau « miraculeuse » pour certains, est gorgée de particules d’énergie christique (de couleur jaune dorée), que l’on peut voir plus facilement valser dans le ciel et un peu partout autour de nous ce jour de Pâques.

Il est reconnu que cette eau recueillie à même un plan d’eau (ruisseau, source, rivière, puits, …) peut se conserver pour toujours, sans jamais se corrompre. C’est tout à fait vrai! L’eau doit toutefois toucher le sol et non être recueillie comme la pluie. On peut s’en servir pour aider à cicatriser une petite plaie, ou en boire quelques gorgées lorsqu’on se sent très fatiguée. Certains vont s’en servir pour bénir ou protéger leur maison. Quelles que soient nos croyances, cette eau peut faire grand bien.

Rappelons toutefois une chose : il n’est pas nécessaire de recueillir l’eau de Pâques que le jour même, mais on peut en prendre dans la nature à partir du Vendredi Saint dans l’après-midi (après 15h00) jusqu’à minuit le lundi de Pâques. L’eau se conserve même si elle n’est pas réfrigérée – j’en conserve chez moi depuis plus de 10 ans, et elle est toujours extra!

Dernière chose avant de conclure cette chronique! Cueillir de l’écorce de bouleau le jour de Pâques, porte chance. Attention, veuillez prendre les écorces d’arbre déjà tombées au sol… on peut en couper un petit bout et le placer dans un porte-monnaie, dans un tiroir caisse d’une entreprise. Les vieux sages nous rappellent que cela réveille l’Abondance matérielle dans notre vie. Soyez généreux et partager ce petit truc… et l’écorce de bouleau!!!

Bon Printemps et Joyeuses Pâques chers amis!

Johanne

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X