heureux

«L’Heure d’être heureux» une phrase toute simple avec un grand message sous-jacent… soit une invitation à réaliser dans notre quotidien l’importance de vivre heureux, à toute heure du jour… C’est facile à dire comme cela philosophiquement, certains d’entre vous diront, mais dans la pratique, on le fait comment? Faire semblant que tout va bien, tant pour nous que pour les autres, faire l’autruche et fuir ce qui est vécu à chaque jour, ou bien se faire à l’idée que c’est ainsi «la vie sur Terre»… et subir sa vie sans vraiment réagir… ah oui, seulement une fois de temps en temps avec colère ou découragement!

Eh oh tout le monde! C’est peut-être le temps de voir que CE N’EST PAS TOUT QUI VA MAL! Il y a des milliers de choses qui vont bien… le soleil «s’est levé» au petit matin avec sa semence d’espoir d’une journée ensoleillée, vous êtes debout et bien vivant, vous avez un toit sous lequel vous avez passé la nuit et même dormi dans un lit confortable et douillet (du moins c’est ce que nous vous souhaitons!) et la liste peut être longue, très très longue même! Il y a des choses qui vont de travers mais IL Y A TOUT PLEIN DE CHOSES QUI VONT BIEN!

Être heureux, être heureuse, cela s’apprend! Un moment de plaisir à la fois, un geste ou une de parole de gratitude à la fois, une pensée remplie de paix pour l’un, une prière débordante d’amour pour l’autre, même pour des parfaits inconnus, et surtout pour ceux et celles qui ne voient que le chaos au travers des changements que vivent la Terre et ses habitants…

C’est tellement important de s’assurer de son bien-être intérieur, d’autant plus que nous sommes tous touchés de près ou de loin par ce que nous entendons à la radio, ce que nous voyons à la télévision, ce que nous lisons dans les journaux et les médiaux sociaux. En général, ce sont des nouvelles qui laissent un goût amer. Comment «faire semblant» que tout va bien quand on voit l’Égypte s’entredéchirer, la Libye tenter de revenir à la vie… sans oublier les nouvelles tout autour de nous qui nous ont tôt fait de nous ramener à «une» réalité.

Justement c’est «une» réalité et non «LA» réalité telle quelle. En fait, ce n’est pas vraiment par hasard si certains pays ou peuples vivent des moments d’incertitude, de révolte, de chaos, sans oublier les guerres intestines et tout ce qui s’ensuit. Tôt ou tard, tant dans notre vie individuelle que collective, nous sommes invités à choisir de demeurer dans le conflit ou de choisir d’être en paix.

Vous avez sûrement remarqué que plusieurs d’entre nous avons vécu de troublants évènements ces derniers temps, tant dans notre vie personnelle, professionnelle ou familiale, et que c’est au travers de ces situations que nous sommes appelés à reconnaître une Force, ou une Énergie à l’intérieur de nous qui nous «oblige» à franchir un seuil, celui d’un non-retour. Assez les abus de toutes sortes, les dualités intérieures nourries par la culpabilité et la non-confiance en soi et en la vie, pour ne nommer que ces expériences.

Faisons place à la reconnaissance et à la gratitude, car nous sommes tous appelés à nous créer un monde de paix, d’entraide et de fraternité»! On ne peut faire d’omelette sans casser des œufs, comme on ne peut vivre dans un monde de paix à l’échelle mondiale sans débuter par être en paix intérieurement.Alors quand votre cœur déborde de bien-être, de joie, d’amour ou de gratitude, c’est d’autant plus facile d’être généreux et de transmettre par la pensée ou la prière un rayon d’amour et d’encouragement à ceux et celles qui en ont besoin en ce moment. Vous transmettez alors ce qui vous nourrit et que vous avez en surplus: c’est aussi cela donner au suivant!

Une autre phrase toute simple qui résume bien la philosophie du bonheur (ou d’un bonheur): «Tout part de soi»… alors c’est aujourd’hui, en ce moment même que vous commencez à «être heureux» tout simplement! Ahhhh quel bonheur!

Johanne

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X