etoiles

En ces temps troublés et plutôt troublants, nous sommes confrontés à plusieurs réalités. Tous et chacun y va de son interprétation des choses, selon ses valeurs, ses concepts et ses croyances.

Certains y verront une conspiration inspirée par l’ombre ou la vie extraterrestre, tandis que d’autres y verront la fin d’un temps annoncée depuis longtemps par les grandes philosophies et religions de ce monde. D’autres y observeront un temps nouveau qui pointe le nez et qui amènera tous ceux et celles qui s’abandonneront dans ce mouvement collectif sans précédent.

Nous avons tous le réflexe de penser que nous sommes dans un mauvais rêve et que nous allons nous réveiller, tant cette situation plus qu’exceptionnelle nous fait vivre toutes sortes d’émotions. Néanmoins, après plusieurs semaines de confinement collectif, nous devons faire face à la réalité… une réalité qui n’est pas la même pour tous, comme nous l’avons vue. Chose certaine, nous sommes d’accord sur ce point: LA VIE SUR LA PLANÈTE TERRE NE SERA PLUS LA MÊME. C’est une évidence pour tous (du moins, nous le souhaitons!).

Un jour, nous étions tous témoins de nos vies et courions après le temps tous à gauche et à droite pour réussir, pour vivre, pour performer… et le jour après, TOUT s’est arrêté. Dans les faits, si la Vie-l’Univers-Dieu-la Source-le Divin-la Nature, ne nous avait pas arrêtés, ON NE SE SERAIT JAMAIS ARRÊTÉ. ON AURAIT CONTINUÉ à créer la disharmonie un peu partout, tant sur la terre que dans nos corps. La maladie en général est une disharmonie des éléments au sein de notre corps physique…

Alors quoi en penser de cette réalité qui nous frappe tous, nous les humains sur terre, quels que soient notre culture, le pays où nous habitons, nos habitudes ou notre statut social? Nous sommes obligés (sinon invités fortement) à demeurer à la maison, dans notre demeure, là où nous habitons pour encore une période indéterminée… Et si nous faisions le parallèle entre notre maison, notre vie humaine et notre réalité de tous les jours dans notre corps physique?

Nous sommes en ce moment, tel un enfant qui s’est fait remettre à l’ordre par un parent exaspéré d’avoir vu le jeune faire fi de ses propos et de ses mises en garde. Dans les faits, la Vie-l’Univers-Dieu-la Source-le Divin-la Nature (ou comment vous souhaitez le nommer), joue le rôle du parent qui a fini par mettre l’enfant dans sa chambre, histoire de le faire réfléchir et de lui permettre de voir quelles sont les conséquences de ses habitudes ou de ses gestes. Bien sûr, nous avons vu les océans se vider de leurs poissons et de la vie, être remplis de tas d’ordures et de plastique, sans oublier toutes ses terres plus qu’exploitées et nourries d’une quantité de pesticides et d’engrais, malsains tant pour la nature, pour les animaux que pour l’humain. Bien sûr, nous avons vu des humains exploiter impunément les autres humains, sans gêne, sans honte, sans remord, trop impatients qu’ils étaient de remplir leurs besoins de pouvoir, de sexe, de domination… Il y a des centaines d’exemples…

On peut se souvenir chacun d’entre nous, un jour de s’être fait réprimander et d’avoir eu besoin d’être privé d’une chose à laquelle nous tenions. Pas de dessert pour quelques jours, pas d’amis ou de sortie pour une semaine… pas de télé ou de divertissement pour un temps. Bien sûr, cela ne nous a fait pas tant plaisir sur le coup… mais le but de cette «réflexion obligée» était de nous faire réfléchir aux conséquences que notre geste égoïste ou irréfléchi a su ou pu avoir comme effet, tant pour nous, que pour pour les autres.

À l’instant, chacun se rappellera d’un évènement qui lui est personnel, et cela nous ramènera à une chose essentielle: même si cela s’est déroulé il y a plusieurs années, on s’en rappelle encore! C’est le but de la réprimande, du confinement ou de la «punition»: RÉFLÉCHIR et APPRENDRE À FAIRE AUTREMENT… sinon, nous n’aurions rien appris de l’expérience. Voilà la leçon à retenir de cette expérience internationale!

Alors résumons si vous le voulez bien! Ce «covid-quelque-chose» atteint principalement les poumons, c’est bien connu maintenant. Et si nous revenons à la base de la métaphysique (en philosophie, la métaphysique est une science philosophie qui questionne d’abord l’existence des choses ou des évènements et qui désigne la connaissance du monde, des choses ou des processus en tant qu’ils existent «au-delà» et indépendamment de l’expérience sensible que nous en avons), les poumons sont associés à la vie en général. Nous commençons à vivre dès notre arrivée sur Terre, expérience que nous appelons la naissance, et nous cessons de respirer au moment de notre transition vers l’autre vie, appelée couramment, la mort.

De plus, cette même science philosophique associe les poumons à la tristesse, à la peine, à la morosité… Alors dans les faits, est-il possible que cette «maladie» ou «virus» nous oblige à fouiller en nous afin de savoir si nous désirons au fond de notre être, en toute conscience choisir de vivre ou ne pas vivre? Et vous, quelle est votre réponse?

Sur ce, je nous souhaite une magnifique semaine pascale remplie d’Amour et de Magie… deux antidotes à la Peur! Quelles peurs? La peur de vivre? La peur de mourir? (sourire). D’ici là, souriez! Le printemps, le vrai est arrivé!!!

Johanne

3 Commentaires

Les commentaires sont fermés.

  1. Hélène spino 2 ans Il y a

    Je crois que nous sommes ds une période de lâcher prise et d’interiorité
    Arrêtons le je me moi et soyons solidaires les uns les autres
    Recentrons ns vers le partage.

  2. Noémie 2 ans Il y a

    La société devait changer. Je le vois comme tu le dis, Johanne. C’est le moment de se recentrer sur soi même et de réfléchir (bien réfléchir) sur ce que l’on veut, sur nos valeurs, etc
    Nous ne pouvons pas continuer ainsi indéfiniment. L’entre-aide, le partage, l’amour, la compassion devront revenir après cette « crise ». Prendre le temps tout simplement 💜

  3. Bérénice 2 ans Il y a

    Je suis de ton avis Johanne à 100%, merci pour ce beau partage très qui plus est, et je pense que c’est aussi plus qu’une bonne pause bien méritée pour notre belle planète Terre en plus du temps d’arrêt imposé à l’homme à l’échelle mondiale. Il y a le confinement actuellement, mais l’après? l’ordre et la leçon sous-jacente derrière cette intervention (divine ? ou fabriquée par l’homme? peut-importe les avis et croyances) sera t-elle réellement intégrée ainsi que la compréhension de celle-ci dans nos esprits? La peur du manque, la peur de son prochain est tellement ressentie par beaucoup et présente encore comme une tache que nous n’arrivons pas à enlever sur un linge unique..nous verrons ce que donnera l’après covid…je souhaite pour toute l’humanité un réel respect pour tout ce qui est, tout ce qui vit, et de soi, une paix intérieure, de la guérison, des évolutions de conscience, dans le savoir être, plus que faire, nous en avons tous besoin…Je souhaites un renouveau de lumière pour tous et toutes. <3

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X