bonheur

En ce dimanche pluvieux, regardant par la fenêtre les nuages gris et les gouttelettes de pluie qui remplissent la cour arrière de la maison où nous habitons, je me suis laissée aller à la réflexion. Que dis-je aux nombreuses réflexions que je me fais depuis quelques jours.

Je ne suis sûrement pas la seule dans cet état. N’étant pas vraiment nostalgique ni râleuse (expression plus jolie que chialeuse – sourire) la plupart du temps, je me considère chanceuse et privilégiée… et je tiens encore plus en ce moment à dire «Merci la Vie», l’une de mes expressions préférées d’entre toutes. J’ai appris très vite à regarder avec un œil heureux les évènements de la vie. Il pourrait être tellement facile de se laisser aller à la morosité… pire à la «sériosité» – terme que j’ai créé pour parler d’une maladie très grave – encore plus contagieuse que la COVID-quelque-chose – qui rend les gens très-ou-trop-sérieux. Le seul antidote est de trouver la joie de vivre…

Oui bien sûr… mais comment?!

Bien sûr, comme plusieurs d’entre vous, le travail est au ralenti et la plupart de mes engagements ont été ou seront annulés et reportés à une date que j’ignore encore en ce moment. Rappelons qu’à l’instant où j’écris ces lignes, le lancement de mon tout dernier-né devait se faire aujourd’hui. Et oui! Je suis heureuse qu’il ait vu le jour et il aura son baptême et son heure de gloire en temps et lieu. Merci, je profite de ces temps «libres» pour faire ce que j’ai rarement le temps de faire… Il est là le bonheur…

Bien sûr que cela n’est pas si agréable que cela de se voir obligatoirement confiné à la maison. Mais combien sont tous ceux qui n’avaient plus le temps d’en profiter, trop occupés qu’ils étaient à voyager à l’extérieur, pour le travail ou pour des engagements de toutes sortes. Merci d’avoir un chez-soi où il fait bon y vivre… Il est là le bonheur…

Et si cela n’est pas le cas, profitons de ce temps pour changer les meubles de place, redécorer comme on le peut un petit coin de la maison, ou prenons simplement le temps pour nous asseoir dans notre fauteuil préféré et lire un de ces livres empilés sur la table de chevet et qui attendent leur tour depuis longtemps… Rappelons qu’un magnifique et tout nouveau livre vient de voir le jour (sourire!).

Bien sûr que cela demande des efforts à tous de ne pas céder à la tristesse ni à la colère de nous voir incapables d’aller à l’épicerie quand on le veut et de la façon que l’on veut. Quel que soit notre âge, notre condition sociale ou nos moyens financiers, nous sommes tous un peu-beaucoup obligés d’être attentifs aux consignes, aux règles, et surtout aux autres… Et oui, car nous vivons en société, avec des membres de la famille, des amis, des voisins… et nous sommes tous dans la même situation : celle de nous regarder agir et réagir à cette crise sans précédent. Merci à toutes ces personnes qui de près ou de loin font une différence dans la vie de chacun de nous! Vous saurez vous reconnaître. Il est là le bonheur… de se sentir bien entourés et appuyés.

Et même si nous voulions faire autrement et à notre tête, ou encore mieux voyager à l’extérieur pour fuir cette réalité, nous sommes bien «obligés» d’y faire face. Et oui! Et si cette situation était l’occasion pour l’humain de redevenir humain? Partout, ici comme ailleurs sur la planète, l’humain doit se voir et se regarder agir car si nous avions continué à faire comme on le faisait si bien il y a quelques semaines… nous allions probablement frapper un mur. Lequel? Je vous laisse faire la réflexion.

S’il avait fallu que tout s’arrête ainsi pour que les poissons reviennent dans les canaux de Venise ou que les gens habitant la Chine puissent à nouveau voir le ciel bleu, trop longtemps caché derrière les nuages de pollution et de smog. Ou que les océans trop chargés de bateaux remplis de marchandise de toute sorte puissent à nouveau respirer un peu… Ou que des couples et des familles puissent à nouveau se retrouver ensemble, sortant les jeux de société pour rire et s’amuser… ou que l’on apprenne à trouver le moyen de nous parler, de faire de notre mieux pour aider l’un et l’autre à sortir de la tristesse, ou simplement dire bonjour ou saluer de la main le voisin… Tout cela en vaut la joie (et non la peine!).

Et peut-être que c’est cela le bonheur… il est là, juste là. Un moment à la fois…

Rappelons que la pensée de 100 personnes réunies par le cœur, dans une seule pensée, se multiplie de façon exponentielle – c’est comme si 10 000 personnes s’étaient donné la main pour s’unir et se réunir. La pensée par elle-même est neutre, c’est l’énergie et l’intention que l’on y met qui font la différence. On fera d’une expérience positive ou négative selon ce que chacun aura choisi de créer.

Alors faisons le calcul! Nous pouvons tous par la pensée, l’intention du cœur dans l’amour et la paix faire une différence (nous aussi!) au sein de l’humanité. La joie demeure le premier lien vers une liberté pour chacun.

En faisant le rangement de mes affaires, j’ai mis la main sur un texte que j’ai écrit en novembre 2015, et qui à mon avis est tout à fait approprié à ce que l’on vit en ce moment. Je conclurai ainsi ma réflexion:

.

Lorsque la tempête à l’extérieur de ta demeure

Menace les fondations et laisse l’eau mouiller l’intérieur,

Il ne te reste qu’une seule chose à faire…

Soit de choisir de laisser faire Son Œuvre, la Lumière.

.

C’est ainsi que tu vois mieux d’où viennent les torpeurs,

Car en jetant un coup d’œil dans ton intérieur,

Ces tempêtes et ces bourrasses qui t’auront souvent secoués

N’auront plus d’emprise, car tu les auras identifiées.

.

Laisse tomber les armes qui t’apportent que vengeance et destruction,

Rien ni personne ne gagne au jeu de la démolition,

Saches que lorsque ta pensée et ton cœur sont en paix,

Tu sais alors que TOUT est parfait.

.

Seul l’Amour, le vrai, le réel devient la meilleure arme.

C’est ce qui t’aide à sécher toutes ces larmes.

Alors un jour, tu sauras que tout ce qui a été vécu pendant toutes ces années

T’auront appris qu’il vaut mieux enterrer une fois pour toute, ton épée.

.

Paix, Amour et Harmonie à tous!

Johanne

.

Dans cet ordre d’idée, rions ensemble pour avoir la rate dilatée! Quand le cœur léger va… TOUT va!

EN SAVOIR PLUS

.

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.

  1. Ghislaine Reeves 3 ans Il y a

    Un gros merci Johanne. Quel baume pour le coeur.

  2. Ginette Dugas 3 ans Il y a

    Comme tu nous fais du bien Johanne, merci pour ces belles réflexions et pour ce beau texte d’amour .

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X