Vous avez été nombreux à reconnaître l’une des chansons préférées de mes enfants quand ils étaient jeunes (et des vôtres sûrement).  Tirée de la série Passe-Partout si populaire au Québec (1977-1991) et encore vivante de nos jours, cette chanson simple et joyeuse nous faire rêver.

L’été, cette saison si attendue depuis que l’hiver il y a six mois s’est joint à nous officiellement, est à nos portes. Et oui!  Car si on prend le temps de regarder aller les saisons, le temps se profile d’un solstice à un autre (hiver à été) et est entrecoupé de deux équinoxe (printemps et automne). Chacune de ses quatre saisons débute autour du 21 et dure trois mois, du moins sur papier car dans les faits, vous comme moi le savons: les saisons nous paraissent trop longues et c’est le cas pour l’hiver, tandis qu’elles nous semblent vraiment trop courtes, tout comme l’été.

Qu’à cela ne tienne, nous avons le bonheur de vivre ces cycles de façon très distincte chez nous au Québec, et c’est une grand chance que nous avons de voir défiler les couleurs de la nature de saison en saison. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles nous sommes si souples et que nous pouvons facilement nous adapter aux aléas de la vie, du moins, nous faisons notre possible. Si on se rappelle bien, le mois de mai dernier nous en a fait voir de toutes les couleurs: neige au début du mois, canicule extrême pendant quelques jours au deux tiers du mois pour finir avec le froid à la toute fin. Si cela n’est pas de l’adaptation extrême et souple, j’ignore ce que cela est! (sourire).

Même qu’en début juin, il y a à peine quelques jours, certaines régions de notre belle province québécoise «admiraient» le frimas sur le gazon et le Bar-B-Q dans la cour arrière… «Encourageons-nous, l’été est à nos portes»!  Dame Nature se rappellera sûrement d’ici peu que nous sommes déjà rendus au mois de juin et que l’été officiellement arrivera à grands pas… c’est du moins ce que nous souhaitons.  Ou ce que nous «méritons», car du mérite, nous en avons! Oui madame et monsieur, particulièrement cette année!

Selon monsieur Larousse (dictionnaire français), le mot mérite signifie: ce qui rend quelqu’un (ou sa conduite) digne d’estime et de récompense.  Et cette année, principalement, nous sommes tous champions et championnes du mérite toute catégorie confondue!!!  Oh que OUI!  Alors veut mieux profiter à temps plein de cette saison pour faire le plein d’énergie, il en va de notre santé physique… et morale.  

Bien sûr que nous pouvons être tristes et désolés de ne pas voyager comme nous en avons l’habitude et explorer le jardin des autres… c’est donc le temps de s’en faire un jardin, même sur le balcon s’il le faut! Quel bonheur de voir la vie s’épanouir au travers d’une fleur ou d’une simple herbe fine (ou fine herbe)(!). Bien sûr, les rencontres familiales et entre amis, que nous aimons organiser tout au long de la saison chaude doivent être réduites en nombre et en quantité. Qu’à cela ne tienne, cela multiplie les occasions pour faire le tour de tout «son» monde!

Bien sûr il y a tous les festivités, festivals et évènements auxquels nous avons le bonheur de participer afin d’encourager les artistes de chez nous et de partout ailleurs, et qui ont été l’un après l’autre reportés, puis annulés officiellement. C’est bien triste tout cela, tant pour nous spectateurs qui avions si hâte de les redécouvrir dans leur art et leurs nouveautés. Et surtout si désolant pour tous ces hommes et de ces femmes qui dédient leur vie à l’art et qui contribuent à enrichir notre vie. Nous sommes en pensée avec vous de tout cœur, sachez-le!  

Comme dirait ma petite cocote de 3 ans et demi: «Vous me manquez…» (sourire).

Et que dire de ces chalets ou résidences secondaires situées de l’autre côté de la frontière américaine, ces nombreux bateaux plaisanciers qui demeurent à quai, de ces sorties sur les plages et de ces croisières qui sont tombées à l’eau… (sans jeu de mots…). Ouf, l’année 2020 nous en fait voir de toutes les couleurs! Et vous, de quelle couleur aimez-vous voir la Vie? En noir ou plutôt en couleur?

Pour ma part, je choisis de regarder la Vie et ses expériences en couleur, avec toutes ses nuances! Et oui, l’été 2020 ne se vit pas et ne se vivra pas comme nous en avons l’habitude. Nous faisons tout différemment, et c’est la beauté de la chose!

Nous pouvons tellement nous désoler à voir ce qui n’est plus pareil, ce qui nous manque, ce qui était… ce qui a ÉTÉ! Entre vous et moi, cela n’est pas très valorisant et encore moins encourageant encore moins constructif. Alors retroussons nos manches courtes (hihihi!) et plongeons dans l’ÉTÉ 2020 qui restera gravé longtemps dans notre mémoire collective… et dans notre cœur!

Nous aurons pris le temps de voir et de regarder les choses habituelles autrement, et cela pour notre plus grand bien. Soyons fiers et heureux de vivre chez nous au Québec et de voir que nous sommes privilégiés d’être un peuple passionné par tant de choses. Quand l’été arrive chez nous, nous sommes heureux et libres. Du moins, nous sommes joyeux de voir arriver la «belle saison». Alors profitons-en dès maintenant. 

Pas le temps de chicaner sur le temps qu’il fait ou qu’il fera.  Encore moins le temps de pleurer sur son sort et sur ce qui n’est plus. Ce n’est non plus le temps de regarder plus tard dans le temps et de s’inquiéter sur ce sera ou pourrait être. NON, c’est le temps de vivre l’instant présent et de s’en réjouir!

Alors ensemble faisons-nous une promesse: «Cet été, je prendrai le temps d’être bien et d’être heureux… tout simplement»!

C’est simple, n’est-ce pas?  

Cette année, l’été amène avec lui  la fête des pères. Encore une belle occasion pour fêter et célébrer la Vie!

Bon été à tous… et à chacun de nous… et bonne fête des papas! 

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X