L’an passé, à peu près à la même date, nous avions le bonheur de vivre l’Écosse avec ses châteaux et ses vestiges du passé, sans oublier ses nombreuses scènes de nature enchanteresse… Ah l’Écosse… elle nous a fait rêver! Cette fois, c’est ce magnifique pays qu’est la Tunisie qui nous ouvre ses bras. Pour ma part, c’est la première fois que je mets les pieds sur le continent africain, et j’ai tellement hâte de le découvrir !

Vous aussi, vous aurez l’occasion de voyager avec nous par les récits et photos sur ce lien

LIRE NOTRE RÉCIT

 

«Et pourquoi ce pays ?», plusieurs d’entre vous demanderont.

Et bien voilà qu’en début d’année, Louise Drouin de l’agence de voyage du même nom, m’appelait pour me proposer d’accompagner un groupe à l’automne. «Johanne, j’ignore pourquoi, mais je te vois en Tunisie. Il me semble que ce pays te charmera, qu’en penses-tu?». Un peu surprise en tout premier lieu, je fus ravie et même émue d’être choisie pour voyager dans ce pays. Elle est intuitive «ma» Louise! J’acceptai l’invitation sans trop longtemps réfléchir, car je sentais que mon âme était heureuse d’aller découvrir la Tunisie.

Mais laissez-moi vous raconter l’histoire derrière cette émotion! (vous savez, j’aime raconter des histoires!).

J’ai eu le grand bonheur d’avoir un ami pendant de nombreuses années qui m’a aidée à faire la paix avec plusieurs aspects de ma vie… Principalement, il m’a aidée à trouver en lui un père que je n’ai pas vraiment eu dans ma vie. Ils étaient nés la même année, mais cet homme avait une façon de me parler, de me réconforter… et surtout de m’encourager à suivre ma voie. Je lui dois beaucoup car il a su m’aider à découvrir les peurs qui m’ont longtemps habitée et à réussir à les nommer pour les confronter… et enfin les libérer.

Cet ami, plusieurs d’entre vous le connaissez, car il s’agit de Michel Conte, Melki pour les amis intimes. «Cela me dit quelque chose ce nom », certains diront, tandis que d’autres n’auront aucune idée qui est cet homme. Et si je vous disais «Évangéline», la fameuse et célèbre chanson qui nous émeut tant lorsqu’on l’écoute. Elle raconte l’histoire d’amour d’Évangéline et de son tendre Gabriel, parti en exil lors de la grande déportation acadienne… Ah là, vous connaissez! Et bien, Melki est l’auteur de cette magnifique chanson. Et oui, c’est bien lui! Auteur-compositeur, chorégraphe et danseur de ballet, il avait de multiples talents artistique et a fait beaucoup de choses au Québec dans les années 70.

Enfant, j’aimais bien regarder les «Beaux Dimanches» à Radio-Canada, qui présentait alors en soirée des productions artistiques. Mettant en valeur les talents d’artistes nationaux et internationaux, on pouvait voir à l’occasion des spectacles de ballet. Et je me rappelle avoir aimé voir danser cet homme, grand et élancé… sans savoir qu’un jour, j’allais connaître cet artiste personnellement. D’ailleurs, c’est ensemble que nous avons présenté son dernier spectacle à vie. Parti de son havre de paix aux Îles Canaries, il a séjourné à plusieurs reprises au Québec… chez nous, à la maison!

Melki avait alors rassemblé plusieurs pièces musicales et des chansons qu’il avait composées afin de monter un petit spectacle. Lui au piano et moi au micro pour faire la narration des textes… nous avions eu le bonheur de proposer plusieurs présentations ensemble. Quel bonheur ce fut de vivre ces moments de belle complicité ! J’en garde d’heureux souvenirs… et précieusement les textes et les CDs, témoins de cette belle aventure.

J’ai aimé cet homme comme un père, comme un ami… et je continue à l’aimer car il guide mes pas et parfois mes inspirations. «Et quel rapport avec la Tunisie», certains demanderont, fébriles qu’ils sont de savoir la fin… j’y arrive!

C’est à l’automne 2007 qu’il fit son dernier séjour au Québec, et qu’il a reçu alors de nombreux hommages pour l’ensemble de son œuvre. Au moment de le reconduire à l’aéroport, je savais que cela allait être la dernière fois que nous allions nous voir de son vivant. Melki nous quitta en janvier 2008, à la suite d’un arrêt cardiaque… et vous l’aurez deviné! et oui en Tunisie, alors qu’il était chez des amis.

Je sais en dedans de moi qu’il n’y a pas de hasard… mais bien que des rendez-vous que la Vie nous offre si généreusement. Ce voyage, c’est comme un coucou de mon cher ami qui m’invite à ouvrir mon cœur et mes ailes… et à poursuivre mes rêves. J’ai encore beaucoup de choses à faire et je me sens privilégiée de vivre tant de belles et heureuses aventures!

Alors vous comprenez bien maintenant ce qui m’anime en pensant à ce pays. J’espère que les voyageurs que j’accompagnerai du 6 au 20 octobre, sauront eux aussi, adorer ce coin de la planète.

Au menu lors de ce séjour:

Plages magnifiques, vestiges d’un passé animé, oasis et palmeraies dans le désert du Sahara… et randonnées à dos de dromadaires… Et plein de superbes aventures qui nous attendent. Entre temps, nous prendrons le temps de nous arrêter, méditer… et contempler!

Alors, attachez votre ceinture vous aussi, et suivez-nous dans ce voyage qui vous fera rêver! On ne peut pas faire de place dans nos valises pour vous y amener… mais on vous fait une place dans notre cœur. Ensemble on pourra chanter: «Tunisie… nous voici!» hein Melki?

Prêts, pas prêts… on décolle! Au plaisir de voyager avec vous!

Johanne

LIRE NOTRE RÉCIT

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X