Cet air bien connu («Il est où le bonheur», du talentueux compositeur Christophe Maé) et que l’on a chantonné depuis quelques mois au Québec résume bien en ce moment, et qui se trouve être le sujet «Numéro 1»!

Le Printemps, saison du renouveau, du réveil de la nature et de l’Espoir après un long et rude Hiver, nous en fait voir de toutes les couleurs! Du gris, plus précisément… dans toutes les teintes de gris (sourire!).

Pourtant, nous avions formé plein d’espoir en ce Printemps pour nous faire oublier l’Hiver qui n’en finissait plus de finir… On se rappelle de cet Hiver avec ses tempêtes de neige, de plusieurs épisodes de verglas, des pannes d’électricité un peu partout au Québec… et j’en passe.

Et que dire de toutes ces pluies printanières que le ciel a su déverser sur nous… Il pleure beaucoup le ciel cette année! Sans compter la fonte de toute cette neige qui a permis aux cours d’eau de déborder, aux rives d’être inondées… et à notre moral d’en prendre un coup (prendre un petit coup c’est agréable… mais…).

On peut faire bien des choses pour ne pas se laisser déranger par ces «changements climatiques». Ne nous leurrons pas, nous sommes affectés quelques fois, parfois… ou souvent!

Mais comment faire pour s’y retrouver, demeurer centré et vivre son quotidien harmonieusement?

Regardons la nature! Bien que la chaleur et le soleil soient généralement absents en ce moment – le mois de mai est plus chaud habituellement – la nature poursuit son œuvre. Lentement – nous direz-vous – mais sûrement! Le muguet a réussi à sortir ses clochettes blanches et à parfumer le jardin de son odeur réconfortante!

Les lilas et les arbres à fleurs nous offrent des spectacles colorés et réconfortants! Et que dire du gazon qui se remet à pousser (bien qu’il est été inondé ou détrempé à plusieurs reprises)… il est vert, et oui bien vert! «Vert comme la couleur de l’espoir» diront certains! «Vert, comme la couleur de la guérison» diront d’autres!

Et tous ont bien raison. La nature accuse quelques retards sur «notre» calendrier habituel… c’est normal, la fête de Pâques fut célébrée à la fin avril… (diront certains anciens!). La nature n’est pas en retard, elle… c’est nous qui sommes pressés de vivre les choses comme «à l’habitude»… avec nos attentes et nos déceptions!

Au cours des dernières méditations canalisées, on nous a rappelé à plusieurs reprises ceci: Les mots d’ordre pour bien vivre l’année 2019: FLEXIBILITÉ ET SOUPLESSE!

Deux mots qui se ressemblent, direz-vous… mais avec une petite nuance – je vous laisse la trouver vous-même (sourire).

Et tant qu’à faire, un ordre mot nous a été suggéré: DOCILITÉ!

Oups, celui-ci peut nous faire réagir, j’en conviens.

Voici ce qui nous a été dit lors de l’un de ces messages: «Docilité, ne signifie point être soumis ou asservi. Cela vous invite à rester à l’écoute de ce que la Vie vous offre comme opportunité à créer votre vie. Prenez l’exemple de la pâte à modeler. Si celle-ci est sèche et rêche, vous n’aurez pas beaucoup de plaisir à la façonner… mais si elle est docile (flexible ou souple, également), vous pourrez lui donner la forme que vous souhaitez. Ou mieux, vos mains seront guidées pour créer une forme que vous n’aurez possiblement pas choisi de créer… mais qui est belle ainsi. Une fois l’œuvre achevée, la pâte pourra alors sécher et demeurer ainsi pour un bon moment)».

Nous avons une belle leçon à retenir, vous comme moi. Laissons les choses se mettre en place comme elles se doivent. Soyons souple pour mieux voir les occasions se présenter dans notre vie, bien que cela ne soit pas ainsi qu’on l’avait prévu ou orchestré. Demeurons flexible à ce que la Vie puisse nous offrir – sans attentes de notre part… donc sans déception (facile à dire…). Et apprenons à être docile – pour entendre la petite voix qui nous parle… et qui nous guide afin de voir avec les yeux du cœur!

2019 est une année de vibration «3», une énergie féminine (fait référence à l’Impératrice dans le Tarot), une année émotionnelle et émotive – l’eau sous toutes ses formes est à l’honneur!

L’eau contribue à nettoyer, à diluer ce qui est concentré ou corrosif… laissons la Nature faire Son Œuvre. Laissons la Vie orchestrer nos vie, et soyons à l’écoute de Ses messages!

Pour terminer, laissez-moi vous partager une phrase également canalisée et transmise en avril dernier, alors que la cathédrale Notre-Dame de Paris se déchirait (vous vous en rappelez!).

«Pendant que l’humain est occupé à nettoyer et à rebâtir, il n’a plus le temps ni l’énergie pour faire la guerre et revendiquer ses manques par la menace»

Et si la Vie nous invitait à faire le ménage dans notre vie… en prenant les grands moyens (!)… Cela aussi fait réfléchir!

Bon Printemps à tous! Souriez, la Vie elle, nous sourit!

Johanne

©2022 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X