afin d’écrire une nouvelle page dans le Grand Livre de la Vie?!

À la lecture de ce titre, certains se demanderont «c’est une question ou une simple  affirmation»?  Bonne question. Ou bonne réflexion, c’est selon…  (sourire).

Chose certaine, ce titre tout droit tiré de la dernière méditation canalisée de décembre dernier m’a interpelée, et a également suscité chez plusieurs personnes quelques réaction et de la réflexion. 

On a beau avoir des technologies à portée de main, des connaissances et tout le savoir scientifique pour en connaître toujours davantage sur ce qui nous entoure, il n’en demeure pas moins que nous avons en chacun de nous une force intérieure que l’on a tendance à mettre trop souvent de côté, et des trésors de sagesse qui ne demandent qu’à être dévoilés.  Il y a tant de vérités qui sommeillent en chacun de nous… à nous de les découvrir!

Et si au sein de la vie que nous menons, celle au quotidien qui nous invite à aller toujours plus vite, plus loin pour pouvoir encore plus rapidement courir après le temps, nous nous arrêtions quelques instants.  Juste un instant. 

C’est ce que je vous invite à faire en lisant ces quelques lignes…

un chapitre de notre vie
Faut-il vraiment terminer un chapitre de notre vie… afin d’écrire une nouvelle page dans le Grand Livre de la Vie ? !

Et par où commencer?  Et bien par le début, tout simplement (sourire).  Revenons tous en arrière il y a près de trois ans ou 36 mois si vous le désirez.  À l’arrivée de l’année 2023, il est à mon avis important de faire le bilan et un retour sur cette période «plus qu’extraordinaire»… dirons-nous?!

L’année 2020 (de vibration «4» – 2 + 0 + 2 + 0), était proprement dit « l’année de l’incarnation».  Celle qui nous invitait en tant qu’être spirituel que nous sommes de nous incarner.  Autrement dit, découvrir que nous sommes plus qu’un simple humain ordinaire, afin de dépasser les trop nombreuses pensées limitantes et limitatives qui ont jalonné notre chemin jusqu’à ce jour.  Ce jour étant venu de passer à l’action et d’aller de l’avant.  La vibration du chiffre «4» que nous pouvons associer à l’Empereur dans le Tarot, nous démontre bien que nous pouvons dans le mouvement et dans l’action nous affranchir et nous réaliser.  Étant ni debout ni assis sur le siège à la droite de la carte (futur), il jette un coup d’œil à la gauche (passé) pour manifester dans la matière ce qui doit être avec franchise et courage – tout en ayant appris des expériences précédentes (du moins nous supposons et le souhaitons…). 

Cartes de l’Empereur (Tarot Traditionnel)
Cartes de l’Empereur (Tarot Traditionnel)
Les Habits Neufs de l’Empereur (Tarot de l’Enfant Intérieur)
Les Habits Neufs de l’Empereur (Tarot de l’Enfant Intérieur)

Quant à nous, pris par surprise devant l’ampleur de tout ce branle-bas-de-combat mondial, nous avons dû nous arrêter, attendre que les réactions de toutes parts se calment, pour finalement nous rendre compte que les choses que l’on prenait pour acquis auparavant, prenaient une toute autre allure ou importance.  Plus jamais les choses n’allaient être pareilles…  Nous devions dorénavant faire les choses différemment, autrement.

Voilà une belle invitation pour revisiter le passé et le revoir avec un regard nouveau au moment présent, et ainsi pouvoir créer une nouvelle réalité dans un «à venir» plus heureux. 

Bien sûr, il est évident et même logique que si nous continuons à regarder en ce moment le passé tel qu’il a été, sans nuance avec ses mêmes souvenirs les uns aussi douloureux que les autres, demain et même après-demain sera à l’image du passé…  Est-ce vraiment cela que nous voulons? 

Puis 2021 (vibration 5) nous a permis de rêver de liberté, de façons de communiquer entre nous, de s’entendre et d’écouter ce que l’autre a tant à dire.  C’était l’occasion pour chacun de nous de nous prendre en main tout en nommant nos besoins et nos rêves, et continuer de croire que nous sommes co-créateurs de notre vie, et non une victime (éternelle!) de la Vie. 

Le «Pape» dans le Tarot traditionnel associé au chiffre «5», nous invite à découvrir ce vieux sage en chacun de nous.  Celui-ci a appris de ses expériences vécues, au-delà des pardons et des acceptations, pour ensuite le communiquer ou l’enseigner aux autres.  C’est l’invitation pour tous de faire la paix avec soi, d’accueillir les blessures du passé et devenir conscient de notre valeur.

Cartes du Pape (Tarot Traditionnel)
Cartes du Pape (Tarot Traditionnel)
Le Magicien (Tarot de l’Enfant Intérieur)
Le Magicien (Tarot de l’Enfant Intérieur)

Il est tout de même intéressant  de voir, qu’autant ces quelques années nous ont semblées longues et interminables parfois, autant nous avons eu l’impression que le temps s’est écoulé si vite et qu’il nous filait entre les doigts… ce coquin.

À peine terminée selon les calendriers solaires, l’année 2022 (de vibration « 6 ») nous en a fait voir de toutes les couleurs… et souvent les mêmes (!).  Laissez-moi vous expliquer (hihihi !).

En regardant ce chiffre, on pourrait l’associer à un carrefour giratoire qui nous inviterait éventuellement à sortir de la boucle ou du mouvement pour prendre la bonne sortie et « être sur la bonne route ».  C’est donc dire que nous pourrions observer, que plusieurs situations ont pu se répéter au fil des années, et mine de rien, nous donner l’impression que cela fait littéralement partie de notre vie, tant au niveau personnel, familial, voire même mondial. 

Sans cesse (ou trop souvent), des personnes ou des évènements reviennent ou sont revenus dans notre vie, répétant les mêmes expériences, nous faisant agir ou réagir de la même façon.  C’est comme le jour de la marmotte ! *

*Note : « Le jour de la marmotte » est un film américain, créé en 1993, dont le principal personnage joué par Bill Murray constate que tout se produit exactement comme la veille et réalise qu’il est condamné à revivre indéfiniment la même journée, celle du 2 février. Le 2 février est également la fête de la Chandeleur, qui nous invite à allumer une petite flamme et faire sauter la crêpe en plein cœur de l’hiver, afin de célébrer la Vie.

Lire à ce sujet: Février, ou quand Hiver rime avec Lumière

Dans les faits, lorsque l’on scrute attentivement les carrefours giratoires chez nous au Québec, ils tournent tous vers la gauche… comme si on tournait et retournait dans ou vers le passé.  Puis si nous ne sommes pas attentifs aux indications des panneaux, nous pouvons continuer à tourner en rond, manquant la sortie à chaque tournant, possiblement perdant un peu-beaucoup notre patience, pour éventuellement prendre n’importe quelle sortie… «tannés ou fatigués si vous préférez » que nous sommes, de tourner en rond et de vivre les mêmes «…» expériences!  Vous vous reconnaissez un ti-peu? (hihihi!).

Dans cet excès d’émotion, voire même de peur de se tromper ou de ne « pas être sur le bon chemin », nous pourrions facilement nous retrouver vers une destination ailleurs que celle que nous avions choisie initialement de nous diriger.

On peut alors facilement faire le parallèle à la route que nous empruntons sur notre chemin de vie personnel à chacun, et avoir vraiment l’impression à l’intérieur de nous parfois que nous n’avons pas fait les bons choix.  Encore mieux, que nous n’avons pas été attentifs aux signaux que la Vie nous envoyait… et qu’il est même trop tard pour reprendre la route et librement aller là où nous souhaitions tant aller.  C’est là que vous avez tort !

En vous arrêtant quelques instants et en garant votre véhicule (ou votre façon de mener votre vie) symboliquement sur le bord de la route, vous pourriez regarder attentivement les choix que vous avez faits, les actions qui ont été menées et découvrir quelle sortie vous souhaitez prendre maintenant.  Dans le moment présent.

Le passé est hier.  Le futur est à venir.  Le présent est aujourd’hui, en cet instant.

Cartes de l’Amoureux (Tarot Traditionnel)
Cartes de l’Amoureux (Tarot Traditionnel)
Hansel et Gretel (Tarot de l’Enfant Intérieur)
Hansel et Gretel (Tarot de l’Enfant Intérieur)

L’Amoureux dans le Tarot nous fait découvrir un jeune homme (l’action), debout au centre de la carte, les deux mains sur les épaules (une façon de se recueillir et/ou de reprendre son pouvoir), les yeux fermés.  Il se doit d’être à l’écoute de ce qui voit ou entend à l’intérieur de lui, sans toutefois se laisser influencer par ce qui se déroule autour de lui.  S’il a des peurs ou des résistances dans sa façon d’être, de penser ou d’agir, il saura alors mieux les découvrir pour les transformer en choix ou en force pour sa propre cause.

De chaque côté de lui se trouvent deux anges à l’apparence féminine qui symboliquement lui demandent s’il choisit d’aller vers la gauche (le passé, le connu, le sécurisant…) ou vers la droite (le futur, l’inconnu, peut-être même la fuite…).  Juste au-dessus de lui se trouve un angelot (ou chérubin, associé souvent à un enfant, tout comme « l’enfant intérieur » qui est en fait l’âme de chacun de nous, située dans la région du cœur…) qui l’invite avec son arc et une flèche… à trancher.  Choisir, se décider, assumer ses choix et ses actions…

Intéressant tout cela, vous en conviendrez!  Et voilà que nous y sommes, vous comme moi, dans cette finale de l’année 2022, de vibration «6».

Certains d’entre vous auront le goût de dire «bien voyons Johanne, tu te trompes.  On est bien en 2023 depuis quelques semaines et enfin l’année 2022 est finie!  Et que j’avais donc hâte qu’elle se termine celle-là…».

Laissez-moi vous expliquer cela aussi (sourire).  Traditionnellement, et encore de nos jours dans certaine culture, nous savons que la «nouvelle année» débute à l’arrivée du printemps avec le signe du Bélier – aux alentours du 21-22 mars de chaque année.  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous nommons le mois de septembre, étant lui-même le septième mois à partir de mars.  Oui, oui, allez-y !  Comptez sur vos doigts et vous verrez que cela est vrai!

En poursuivant cette réflexion et le comptage des mois, nous voyons bien que novembre est le neuvième mois, décembre est en fait le dixième mois… phonétiquement, on reconnaît maintenant mieux leur origine. Janvier est alors le onzième, tandis que février le douzième et dernier mois complet de l’année en cours.  C’est d’ailleurs le seul mois de toute l’année qui compte 28 jours (sauf aux années bissextiles), le nombre exact du cycle lunaire (pas vraiment un hasard tout cela…!).

Nous comprenons donc bien l’enjeu de janvier, qui tout comme le chiffre «11», nous invite à nous enligner bien sagement entre les deux lignes de notre voie.  Comme si ces deux «1» traçaient simplement la route ou le chemin qui de déroule devant nous, nous invitant à ne pas ou ne plus dépasser les limites, ni aller trop vite sans regarder où l’on va. 

C’est d’ailleurs au cours de ce mois que nous avons souvent le désir de prendre des bonnes habitudes pour optimiser notre santé physique ou émotionnelle.  Nous avons le goût de garder le cap sur un mieux-être que nous désirons tant trouver (ou retrouver) après une période en décembre qui nous a très possiblement poussés à faire des écarts ou des excès de toutes sortes.

 La Roue de Fortune, 10ème arcane du tarot, que l’on peut cette-fois associer au moins de décembre, peut aller dans tous les sens si les boulons ne sont pas bien en place, d’où les excès ou dérapage dont je parlais.Place à l’équilibre dans la façon d’aller de l’avant!

Voyons-nous rouler sur l’autoroute de la Vie; suivant bien sagement la route qui se déroule devant nous, jetant un coup d’œil à gauche, à droite et quelques fois dans le rétroviseur, tout en regardant bien évidemment droit devant nous.  Nous avons le choix de rouler modérément selon la vitesse de croisière permise, tout en accélérant à l’occasion le rythme quand les conditions sont favorables.  C’est une belle allusion, et je suis sûre que cela vous parle.

Les quelques semaines à venir nous invitent donc à passer à la loupe tous les choix que nous avons faits ou pas faits jusqu’à ce jour, ainsi que les situations vécues qui se répètent ou tendent  à refaire surface une fois de temps en temps, ou trop souvent.   Avouons qu’il serait bien le temps de les laisser sortir de notre vie. 

Notre regard fait face au passé et à l’avenir, en s’inspirant des quatre domaines de notre vie : Amour, Santé, Travail (ou activité) et Abondance matérielle.

Vivons bien le présent tout en jetant un regard nouveau sur le passé et voyons l’avenir se dévoiler avec espoir et renouveau!

Vous en conviendrez bien avec moi : «il nous faut vraiment terminer un chapitre (ou plusieurs) de notre vie… afin d’écrire une nouvelle page du Grand Livre de la Vie»… cela est pour moi, une certitude dorénavant! 

Bonne route sur les chemins de l’hiver!

Johanne

La suite de cette chronique… dans quelques semaines.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2023 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X