Médium un jour, médium tous les jours (tome 2)

LIRE À PARTIR DU DÉBUT DU CHAPITRE

LIRE L’ARTICLE PRÉCÉDENT

Extrait du Médium un jour, médium tous les jours, tome 2

.

Les funérailles terminées, je pouvais maintenant me concentrer sur le voyage en Inde, un périple d’un mois avec un groupe de 19 voyageurs.

Alors qu’il s’agissait de mon sixième voyage en terre indienne, c’était la première fois que j’allais le visiter aux quatre coins. Lors des autres voyages, j’avais visité seulement le nord du pays, à partir de la capitale New Delhi. Il était prévu que nous arrivions par Bombay (ou Mumbay) sur la côte ouest pour y passer quelques jours dans un centre ayurvédique, histoire de décanter plus de quinze heures d’avion et les dix heures de décalage horaire. Un endroit exquis, entouré de végétation luxuriante avec une piscine creusée comme centre d’attraction. Une piscine en Inde, quel luxe!!!

Puis, nous faisions une envolée interne vers l’est, pour cette fois se diriger vers Pondichéry, une ville coloniale française, où l’on retrouve encore le nom de plusieurs rues écrit en français. À proximité du Golfe du Bengale, soit au sud-est du pays, toute la région demeure l’un de mes endroits préférés.

Nous avons d’ailleurs découvert Auroville (ville de l’Aurore), une communauté qui a vu le jour en 1968 sous le regard de La Mère (Mirra Alfassa, 1878-1973), une dame d’origine française ayant émigré en Inde vers les années 20, et qui pendant des années a travaillé aux côtés du maître yogi Sri Aurobindo. Tout au long de leur vie, ils ont toujours été présents l’un pour l’autre, jusqu’à son dernier repos en 1950. Les enseignements de Sri Aurobindo demeurent très appréciés de personnes qui cherchent des outils et des réponses sur leur vie spirituelle, encore de nos jours. Quel endroit magnifique rempli de paix et de solidarité !

On appelle ce lieu «la terre nouvelle» et selon La Mère, la principale conceptrice, Auroville a pour vocation d’être un «lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités». Aujourd’hui, les Aurovilliens, issus d’une cinquantaine de pays, sont organisés en 35  unités de travail : agriculture, informatique, éducation, santé, artisanat, etc.

Au centre de cet immense terrain, une grande sphère dorée grande de plus de 36 mètres de diamètre y est érigée. On la nomme «Matri Mandir» ce qui signifie en sanskrit «le temple de la mère». Il représente l’énergie d’Amour venant des profondeurs de la terre, et émergeant à la surface, en douze sillons différents. On y entre par l’une des douze portes, de couleurs différentes et avec une qualité qui lui est appropriée, afin de pouvoir y méditer pendant un petit moment. Considérée comme étant l’âme d’Auroville, cette sphère renferme une gigantesque salle aux murs revêtus de marbre. Tout y est blanc; les murs et même le tapis au sol est de couleur immaculée. D’ailleurs, juste avant d’arriver dans la grande salle, on nous offre des chaussettes blanches que nous devons porter afin d’éviter toute saleté. Et que dire de cette magnifique et sublime salle centrale à l’intérieur de la sphère dorée !

Garnie de douze colonnes blanches, hautes jusqu’au plafond, la salle nous offre un endroit de paix et de sérénité, nimbée d’une lumière tamisée qui vient principalement d’un faisceau du soleil qui part du sommet de la sphère et qui percute un cristal de forme ronde. Considéré comme étant le plus grand globe de cristal au monde avec ses 70 cm de diamètre, il est éclairé par les rayons du soleil grâce à un jeu de miroirs installés sur le toit.

Toute la salle de méditation est remplie d’une lumière douce et réconfortante, et on y sent une belle énergie d’Amour. Le cristal amplifie toutes les prières et les intentions que les personnes à l’intérieur de la salle émettent en un seul souffle. De toute beauté ! Dans mon prochain voyage en Inde, je souhaite tellement y retourner. Et vous, vous venez avec moi?

Mais quelle ne fut pas ma stupéfaction de découvrir à Auroville la base des enseignements de l’Horloge (12:12) que je canalise depuis 2001! Le principe de base de cet enseignement se démarque par l’importance de l’équilibre de l’énergie féminine amenant avec elle, par le fait-même, l’équilibre parfait du principe masculin. C’est à partir de cet enseignement qu’est né mon premier livre «L’Heure d’être heureux, prendre le temps de regarder en soi», Ce livre est disponible à la boutique sur  johannelazure.com et tous les détails de l’enseignement de l’Horloge s’y trouvent également dans la section portant le même nom. Je savais que l’endroit était un haut lieu spirituel, mais j’ignorais jusqu’à ce jour, les fondements de l’enseignement de la communauté.

.

LIRE LA SUITE…

Pour lire le texte complet dès maintenant procurez-vous Médium un jour, médium tous les jours, tome 2

©2021 Johanne Lazure | création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

X